Vous êtes ici

Activités humaines et oiseaux

En lien avec la surface importante du site Natura 2000 de l’Arrière Côte, les activités humaines y sont nombreuses et diversifiées.

Les activités humaines sur le site

Survolez les images pour obtenir plus d'informations.

Viticulture : activité emblématique des Hautes Côtes de Beaune et de Nuits, elle couvre 2 651 ha du site Natura 2000, dont 40 % sont cultivés en vignes hautes. Les parcelles plantées en vigne sont notamment favorables à l’Alouette lulu. Sylviculture : les forêts couvrent 60 % de la surface du site, dont une part importante de forêts communales et domaniales (54 % des forêts du site). Elles sont constituées majoritairement de feuillus (chênes, hêtres, charmes, érables, etc.) mais aussi de résineux introduits par l’homme (pins noirs, cèdres, etc.). Escalade : les falaises du site Natura 2000 sont réputées pour l’escalade, notamment dans les combes de la Côte dijonnaise, à Bouilland et au Cirque du Bout du Monde. Au total, plus de 1 000 voies sont équipées. Certains sites sont concernés par un arrêté de protection de biotope qui interdit l’escalade en période de nidification du Faucon pèlerin ou du Hibou Grand-duc.  Grands projets : quelques grands projets, publiques ou privés, ont vu le jour récemment dans le site Natura 2000, comme l’implantation d’un parc de 28 éoliennes au Sud Ouest du site.

 

Gestion de la ressource en eau : prise en charge par les collectivités locales, elle concerne à la fois les 52 captages en service présents dans le site Natura 2000 et leurs périmètres de protection, la gestion et l’entretien des cours d’eau et de leur végétation, et l’assainissement des eaux usées avant le rejet en milieu naturel.

 Elevage : l’élevage de vaches charolaises est majoritaire dans le site Natura 2000, mais on trouve également des élevages de chevaux, de moutons ou encore de chèvres. Les surfaces en herbe se trouvent essentiellement en fond de vallée (prairies humides), et en rebord de plateaux (pelouses calcaires appelées également « chaumes »).  Randonnée : Les itinéraires de randonnée pédestre, équestre et VTT sont multiples dans le site Natura 2000 : GR d’intérêt national, sentiers de petite randonnée, itinéraires communaux ou intercommunaux sur près de 800 km. Les manifestations organisées autour de la marche ou de la course à pied sont très fréquentes, en particulier dans le secteur des Hautes-Côtes. Gestion des réseaux : le réseau routier s’étend dans le site Natura 2000 sur 978 km, de l’autoroute aux routes communales, avec une densité du réseau inférieure à la densité moyenne en Côte d’Or. Le site est par ailleurs traversé par deux lignes très haute tension et de nombreuses lignes basse tension, en partie équipées contre les collisions et électrocutions des oiseaux.
 Chasse et pêche : ces deux activités sont très présentes dans le site Natura 2000. On chasse essentiellement le gros gibier au Nord (sanglier, chevreuil, cerf) et le gros comme le petit gibier au Sud. La pêche se concentre dans les vallées de l’Ouche et du Rhoin, avec 193 km de cours d’eau disponibles.  Grandes cultures : elles couvrent 8 821 ha du site Natura 2000, essentiellement sur les plateaux qui présentent les terres les plus fertiles. Les cultures principales sont le blé, l’orge et le colza  Extraction de matériaux : on compte 15 sites d’extraction en activité dans le périmètre du site Natura 2000. Ces carrières permettent la production de granulats destinés à la voirie mais aussi de pierres de taille pour la construction.  

 

Interactions entre les activités et les oiseaux du site Natura 2000

Interaction activités / espèces. Source : LPO Côte d'Or